Les marques de

Suggestions

    L’économie circulaire,

    ça tourne rond

    La façon dont nous consommons des ressources aura d’énormes répercussions sur notre planète dans les années à venir. Les combustibles fossiles et les matériaux s’amenuisent petit à petit, mais on constate une augmentation croissante de la demande en biens et en énergie à mesure de l’émergence des nouvelles classes moyennes à travers le monde. L’« économie circulaire » est un concept qui utilise les ressources naturelles de façon plus durable et plus intelligente. Découvrez comment Philips ouvre la voie en encourageant une nouvelle philosophie qui promeut une utilisation plus efficace des ressources.

    Planète, individus et rentabilité :
    comprendre les liens

    infographie sur l’économie circulaire, utiliser et réinjecter dans le circuit

    L’« économie circulaire » constitue à la fois une philosophie et un business plan concret. L’« économie circulaire » vise à utiliser 100 % d’énergie renouvelable et à enfouir zéro déchet. Pour y parvenir, de nouveaux emplois sont créés dans le secteur du recyclage, de la réparation, du reconditionnement et des services. Ce concept a connu un véritable engouement ces dernières années et il améliore  la « Triple Bottom Line », c’est-à-dire les facteurs environnementaux, sociaux et économiques.

     

    En substance, lorsqu’une économie devient circulaire, les ressources sont utilisées plus efficacement. Elle nous fait basculer d’un modèle linéaire de type « extraire, fabriquer, jeter » à un autre dans lequel le circuit des matériaux est fermé et les produits sont recyclés. L’objectif est de stimuler la croissance sans détériorer la nature ni endommager les précieux écosystèmes.

     

    Dans ce monde circulaire, les matériaux, les composants et les produits sont réutilisés. De surcroît, de la valeur est créée grâce aux économies et au développement de nouvelles opportunités de marchés.

    infographie sur l’économie circulaire, utiliser et réinjecter dans le circuit

     

    L’économie circulaire est un moteur de l’innovation qui requiert une nouvelle génération de matériaux ainsi qu’un processus novateur de développement et de production."

    - Frans van Houten, PDG de Royal Philips

    Une vision partagée du futur

    En tant qu’entreprise multinationale influente et réputée pour ses innovations et pour son engouement pour les nouvelles tendances et technologies, Philips est consciente de ses responsabilités envers la planète et les populations locales. Elle perçoit également l’immense potentiel économique qu’offre le concept d’économie circulaire. C’est pourquoi l’entreprise en a adopté les principes restauratifs et s’est positionnée comme un partenaire stratégique de la Ellen McArthur Foundation, fondée par la célèbre navigatrice britannique en 2010.

    Il y a trois ans, à l’occasion du forum économique mondial de Davos (Suisse), la fondation a lancé le CE100 comme une manière de promouvoir l’économie circulaire et de mettre en contact des entreprises déjà établies avec des régions et des innovateurs émergents.

    Infographie sur le cycle de 40 ans de l’économie circulaire, Philips Lighting FutureOffice

     

    L’impact sera considérable : un avantage économique annuel estimé à 1,800 milliard d’euros* à l’horizon 2030, rien que pour l’Europe."

    * Source : McKinsey – Growth within: A circular economy vision for a competitive Europe.

    Si l’on en croit Anton Brummelhuis, un virtuose du développement durable chez Philips Lighting, nous n’en sommes encore qu’aux prémices du phénomène : « nous pouvons considérer cela comme une période de transition. Le passage d’une population de fumeurs à une population de non-fumeurs nous a pris 40 ans. L’ancrage du développement durable comme un thème générique sera également de l’ordre d’une quarantaine d’années. Nous sommes aujourd’hui dans la phase d’adoption de l’économie circulaire par les précurseurs".

    Un changement culturel :
    de la propriété aux services gérés


    Les attitudes et les préférences des consommateurs sont en perpétuel changement. Nombreux sont ceux qui prennent conscience des conséquences des modèles économiques traditionnels non durables dans un monde où les ressources s’épuisent rapidement. Ils cherchent maintenant tout naturellement une autre solution.

     

    L’un des thèmes majeurs de l’économie circulaire porte sur la transition d’un système de possession de produits devant être remplacés à un système de service géré. Bien que cette tendance soit déjà visible dans le domaine des consommateurs (AirBnB, Uber), Anton Brummelhuis, directeur principal en charge du développement durable chez Philips, admet que l’idée de propriété reste profondément ancrée dans certaines activités.

     

    « Ces concepts impliquent une évolution des pensées, argumente-t-il, aussi bien dans les actions que dans les rôles et les responsabilités. Certaines personnes sont réticentes au changement, mais les tendances prouvent clairement que nous évoluons dans cette direction. L’économie partagée est en pleine expansion. »

     

    Des marques de consommateurs telles que Spotify et Netflix nous démontrent que l’idée de « propriété » n’est pas pertinente aux yeux de la génération Y.

    Mise en pratique des principes :
    l’éclairage en tant que service

    Anton Brummelhuis en vient rapidement à rappeler que 40 % de l’éclairage actuel global est inefficace, mais qu’il se facture néanmoins. Les technologies sont dépassées et il existe des coûts cachés, mais cette situation évolue maintenant que l’éclairage devient service.
    Infographie sur les 40 % de l’éclairage global inefficace, Anton Brummelhuis, Philips Lighting

    L’éclairage intelligent est un exemple original du principe de l’économie circulaire, puisque les entreprises peuvent installer des LED durables tout en laissant la propriété à Philips, qui fournit alors des services gérés afin de prolonger leur durée de vie et leurs performances. Dans ce scénario gagnant-gagnant, le client peut profiter pleinement des dernières solutions tout en limitant ses dépenses énergétiques et en réalisant des économies de fonctionnement grâce à un entretien réduit et à une plus faible dépréciation.

     

    Les marchés de l’occasion offrent la possibilité de tirer de la valeur des pièces et luminaires usagés. Et lorsque la période de service expire, les produits d’éclairage peuvent être reconditionnés ou recyclés, s’insérant ainsi dans un nouveau circuit de matériaux.

    Infographie sur les 40 % de l’éclairage global inefficace, Anton Brummelhuis, Philips Lighting

     

    Nous pouvons proposer une solution LED avec un éclairage surveillé et contrôlé. Au final, nous sommes capables d’offrir une qualité d’éclairage supérieure pour des coûts d’exploitation similaires. De plus grandes économies d’énergies et une durée de vie prolongée contribuent à compenser l’investissement initial."

    - Anton Brummelhuis, Philips Lighting

    Prise de
    responsabilité

     

    La gestion des déchets incombait à l’origine au gouvernement. Elle est ensuite passée dans les mains du consommateur par le biais d’un recyclage proactif. La dernière tendance au sein de l’UE vise à confier la responsabilité de la fin de vie du produit au fabricant.

     

    Lorsque Philips crée un éclairage, sa conception est modulaire, adaptée à un démontage et un contrôle sans difficulté. De cette manière, les pièces les plus susceptibles de tomber en panne peuvent être facilement remplacées. « L’économie circulaire implique de préserver la valeur des supports installés et d’étendre leur durée de vie », explique Anton Brummelhuis. « Vous reportez ainsi les nouveaux cycles d’investissement. »

     

    Dans un monde aux ressources limitées, cette logique est destinée à être de plus en plus plébiscitée. Le mot de la fin revient à Frans van Houten, PDG de Royal Philips. « Peut-être que d’ici cinq cents ans, l’économie circulaire sera entrée dans les livres d’histoire et qu’elle sera considérée comme la révolution qui a permis d’accéder à une nouvelle ère de sagesse et de prospérité. »

    Infographie sur l’économie circulaire selon Philips Lighting

     

    « Peut-être que d’ici cinq cents ans, l’économie circulaire sera entrée dans les livres d’histoire et qu’elle sera considérée comme la révolution qui a permis d’accéder à une nouvelle ère de sagesse et de prospérité. »"

    - Frans van Houten, PDG de Royal Philips

    Infographie sur l’économie circulaire selon Philips Lighting

    Articles connexes

    Explorons les grandes tendances et les dernières idées  qui modifient l’espace de travail d’aujourd’hui

    FutureOffice

    Santé et bien-être

    Découvrez comment le confort au sein de l’espace de travail peut maintenir les individus en bonne santé, heureux, motivés et productifs
    Infographie sur la santé et le bien-être
    Infographie sur les espaces de travail adaptés à l’activité

    Implication et expérience

    Découvrez comment la révolution numérique a modifié notre manière de travailler.

    En savoir plus

    Connectivité

    Découvrez en quoi la technologie invisible d’un "bâtiment intelligent" permet d’optimiser vos bureaux.
    En savoir plus
    Infographie sur la connectivité

    Inscrivez-vous à nos Newsletters

     

    Inscrivez-vous à nos Newsletters et restez informés de nos nouveautés produits et de nos promotions.